fbpx

Chronique santé : L’obésité

Voici la chronique santé de la faculté école naturopathe sur le thème de l’obésité.

 

Problème mondial?

 

Saviez-vous que l’obésité est devenue un problème mondial? Pourquoi?

 

Quelles sont les causes de l’obésité si grandissantes ainsi que ces conséquences souvent désastreuses : diabète, augmentation du taux de cholestérol, foie gras, affaiblissement du système immunitaire, troubles intestinaux et j’en passe.

 

Une épidémie?

 

Depuis 1998, l’obésité est considérée comme une épidémie. Les chiffres nous démontrent des statistiques alarmantes sur tous les continents de la Terre.

 

La génétique peut être une des causes de l’obésité, mais dans de très petits pourcentages. 

 

Parlons plutôt du sirop de glucose/fructose, apparu en 1973, qui a remplacé le sucre, développé par la compagnie Coca-Cola, utilisé dans tous ces produits.

 

Les gras et les fritures

 

Le gras et les fritures : voilà une autre cause à l’obésité, rendant notre foie toxique.

 

La sédentarité : nous ne sommes plus au début des années 1900 où nous devions travailler fort pour obtenir de la nourriture; nous ne sommes plus ces chasseurs-cueilleurs qui se battaient pour survivre. Tout est très facile à obtenir maintenant, et les gens sont devenus inactifs. De plus, ils ne se préparent plus leur repas. Les écrans et la technologie ont fait grimper le taux d’obésité!

 

Et finalement, les portions! Les formats grossissent, la quantité augmente et nos yeux s’habituent. C’est ce que l’on appelle la richesse!

 

La maladie du manque ou de la maladie de la richesse : nous manquons de bons aliments et utilisons les produits toxiques sur le marché ou nous consommons une trop grande quantité d’aliments.

 

En fait, l’auteur et chercheur renommé *Judes Poirier nous éclaire bien sur ce sujet ainsi que sur les conditions reliées à la longévité. L’hygiène et le style de vie sont les conditions de base. 

 

En voici quelques-unes : faire des activités physiques associées à la vie de tous les jours, avoir des objectifs clairs et une attitude positive face aux événements de la vie, ralentir, demeurer en famille le plus longtemps possible.

 

ET : observer la règle des 80 % : il est préférable d’arrêter de manger une fois que notre estomac est rempli à 80 % de sa capacité maximale. C’est d’ailleurs cet écart de 20 % qui distingue ceux qui prennent du poids de ceux qui en perdent.

 

MANGEZ MIEUX, MANGEZ MOINS! RESTEZ EN SANTÉ!

* POIRIER, Judes, La longévité expliquée et démystifiée, Trécarré, 2018, 148 p.

 Article de Blog d’Annie Fournier, formatrice dans différentes facultés de l’école Cybèle

Site Web | Plus de publications

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir d’autres articles sur  le Blog

Share This